Beitou et ses sources chaudes : une escapade bien-être remplie d’histoire

Vous arrive-t-il parfois de ne vouloir rien d’autre qu’un bon bain chaud, au calme, entouré de nature ? Beitou, anciennement appelé Kipatauw, puis Peitou, attise la curiosité des voyageurs. Intéressés par l’histoire et la culture des sources chaudes, découvrez la vallée thermale de Beitou à Taipei.

Au pied du parc national de Yangmingshan, nichent des sources chaudes chauffées naturellement par l’activité volcanique souterraine.

Ici, vous avez la sensation d’être dans un hammam géant à ciel ouvert. Une oasis de détente à quelques encablures de la capitale de Taïwan.

Les sources chaudes de Beitou

Posons le décor.
Imaginez tout un quartier remontant doucement vers les montagnes. Un ruisseau bouillant serpentant dans le centre de Beitou. Un petit lac fumant offrant une ambiance dramatique aux visiteurs.

Les sources thermales ne furent pas la seule activité à Beitou. Au 17e siècle, les ouvriers néerlandais puis espagnols travaillaient dans l’extraction de soufre, dangereuse pour la santé des ouvriers, notamment à cause des gaz. Les eaux chaudes, considérées comme des eaux toxiques, ne donnaient des envies de baignade à personne.

La véritable histoire des bains en sources chaudes de Beitou commence à 1896. Introduit à Taïwan par les Japonais pendant l’occupation (1895 et 1945), les bains publics apportaient détente aux locaux comme aux Japonais, principalement des militaires et hommes d’affaire.

Mais pour accueillir tout ce petit monde, il fallait aller plus loin dans l’aménagement de la zone. Bains publics de sources chaudes furent donc construits, et en 1916, une voie ferrée reliant Beitou à Xinbeitou fut même créée. Elle acheminait baigneurs et marchandises au coeur des hot spring de Beitou. À présent hors service, la ligne de métro a remplacé le train.

Fun fact

Avant l’occupation japonaise, la tribu Ketagalan vivait au Nord-Ouest de Taïwan. Ils avaient nommé cette région, “ Kipatauw ”, signifiant “ sorcière ”. Les Kegalan pensaient en effet que des sorcières rendaient la source puante (l’odeur de soufre) et fumante. Ils imaginaient aussi que celles-ci s’étaient installées ici pour protéger les habitants de la région, des dangers que pouvaient causer les sources chaudes (geysers, suffocation au soufre, etc.) à cette période où Beitou n’était pas aussi calme et domptée.

Les bains publics de Beitou

Afin d’améliorer l’hygiène des citoyens et locaux, le gouvernement japonais local décida d’introduire les bains publics, créant ainsi, les premiers bains publics de la ville.

Fait de briques et en bois, situé au milieu du parc de Beitou, il fut construit à l’image d’un établissement de bains à Izuyama, dans la préfecture japonaise de Shizuoka. Rien de mieux pour se sentir comme au pays.

C’était d’ailleurs à l’époque, les plus grand bains publics de l’Asie de l’Est, et les premiers parmi la douzaine d’autres que le gouvernement japonais fit construire tout autour de l’île.

Anecdote historique : l’introduction de la culture du bain à Taïwan apporta son lot d’émoi. En effet, au Japon, l’étiquette veut que l’on se baigne nu comme un ver. Alors, imaginez l’expression des locaux quand ils virent les Japonais dans le plus simple appareil…
Aujourd’hui, dans le bain public de Beitou, hommes et femmes se baignent en maillot de bain.

Infos pratiques
Adresse : N°6, Zhongshan road, Beitou district, Taipei City. 40 $NT l’entrée.

Bain privé de Beitou

Avant 1945, la plupart des bains de source chaude étaient privés et réservés aux riches hommes d’affaires ainsi qu’aux militaires gradés. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les pilotes kamikazes venaient aussi y profiter de leurs derniers jours sur terre. Les établissements de sources chaudes et hôtels savaient accueillir leurs hôtes. Les soirées incluaient boissons alcoolisées, somptueux banquets, et Geisha chantant des musiques de style Nakashi (un style musical traditionnel et populaire au Japon et à Taïwan).

Les hôtels furent construits dans des styles rétro, modernes, occidentaux mais aussi japonais. Certains sont toujours en activité comme le pavillon Yinsong, édifié en 1934, dans la plus pure tradition japonaise. Ce pavillon de deux étages a une structure en bois et un toit couvert de tuiles noires. Un bassin à poisson, un escalier et une lanterne de pierre complètent la scénographie.

Vous prélasser en privé, ça vous tente ? Près d’une centaine d’établissements sont prêts à accueillir de nombreux touristes. Louez un bain avec vue sur la montagne alentour, profitez de quelques heures de sérénité et de détente, puis laissez-vous séduire par un massage avant d’enchaîner avec un bon repas.

Bon à savoir : Soucieux de la qualité offerte aux visiteurs et aux baigneurs, le gouvernement de Taipei a mis en place une certification pour les établissements de source chaude : le label “ Certified hot spring ”. Ceux-ci doivent en effet atteindre les standards spécifiques concernant la qualité de l’eau de source, la santé, l’environnement et la sécurité.

Les bains de pieds publics

À Beitou, il y a trois bains (appelez cela, des pataugeoires) où vous pouvez vous relaxer les jambes dans une source d’eau chaude. Ceux au parc Quanyuan et au parc Fuxing sont des bains de sulfure vert, connus pour leur couleur délicate de jade vert. Cette eau aurait aussi des propriété curative comme le traitement des maladies chroniques de la peau, le soulagement des muscles endolories (vous savez, ces belles courbatures après quelques jours de marche 😉 ), et la régénération du métabolisme.

Beitou bain de pieds

Infos pratiques

Pataugeoire du parc Quanyuan : N°112, Zhuhai road, Beitou district, Taipei City (en face de l’école primaire Yi-Fang).

Pataugeoire du parc Fuxing : Face au N°61, Zhonghe road, Beitou district, Taipei City

Pataugeoire de la vallée de sulfure (dans la vallée de Yangmingshan) : Quanyuan Road, Beitou District, Taipei City, Taïwan 112.

Horaires : du mardi au dimanche, de 8h à 18h (fermé le lundi)

La saison des sources chaudes à Taipei

Certaines périodes sont plus propices pour se baigner dans des sources chaudes. À Taipei, elle commence en octobre, au début de l’automne et c’est l’occasion de découvrir la culture des hot springs.

Les locaux y célèbrent cette saison des baignades avec des représentations musicales comme le Nakashi, et des chansons en Taïwanais et en Japonais. La troupe d’opéra Ming Hua Yuan, effectue également des représentations d’époque et des hot spring resort vous proposent de découvrir des exposition.
Profitez de l’occasion pour fureter dans les marchés créatifs pour y dénicher de jolis souvenirs issus de l’artisanat local.
Enfin, et pour votre plus grande curiosité, tentez l’expérience yukata, un habit traditionnel japonais principalement porté en été. Transformation gracieuse et enchanteresse.

Que visiter à Beitou

Beitou n’est pas qu’un eldorado de sources chaudes. C’est également un lieu culturel que vous découvrez avec boulimie. Histoire et traditions sont intimement liées et façonnent ce lieu. Que les amateurs d’activités en plein air gardent le sourire, une belle randonnée à Beitou est également au programme 🙂

1. Le musée des sources chaudes de Beitou

Construit en 1921 sous l’occupation japonaise, le musée des sources chaudes de Beitou abritait à l’origine le Kazan Hotel pendant l’âge d’or de la région.
Situé sur les pentes de la montagne, le complexe grand de 2500m² logeait les officiers japonais, puis fut un lieu de retraite temporaire pour les pilotes kamikazes. Il a aussi, par la suite, servi de lieu de tournage pour des drama historiques.
Surplombant la verdure de la cour, le bâtiment tout de bois édifié, est aujourd’hui le seul de son genre à Taïwan. La structure commençant à vieillir, une démarche de restauration utilisant les mêmes techniques d’époque débuta en 2002, et dura 5 ans.

Musée Beitou
Musée de Beitou

Transformé en musée, vous y découvrez désormais la culture japonaise et taïwanaise mais aussi aborigène. Y sont rassemblées, 5000 pièces d’artéfacts culturels, d’oeuvres d’art et de représentations culturelles comme des costumes et broderies traditionnelles. Des collections datant de la fin de la dynastie Qing jusqu’aux années 1940, présentent des objets aussi pratiques que raffinés. Tous les 6 mois, une exposition spéciale est d’ailleurs organisée au musée de Beitou pour présenter la riche culture de Taïwan.

Du fait de son histoire intimement liée au Japon, le musée de Beitou y présente la culture japonaise. Le weekend (et sur réservation), prenez donc le temps de découvrir la cérémonie du thé japonais avec un professeur. Le matcha n’aura plus de secret pour vous 😉
Le musée propose également la dégustation d’un repas végétarien Kaiseki, un repas traditionnel japonais préparé avec des ingrédients de saison. Une expérience poétique dans une atmosphère relaxante, baignée de nature et de culture.

Infos pratiques

Adresse 

N°32, YouYa Rd., Beitou, Taipei, 11243, Taiwan R.O.C.

Comment s’y rendre ? 

À partir de la station de métro Beitou, prenez le bus S25 ou 230 jusqu’au musée.

Horaires d’ouverture

Du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

Tarifs 

– Adulte : 120 NT$
– Groupe de plus de 20 personnes : 80 NT$ par personne
– Tarif réduit pour les étudiants et adultes de plus de 65 ans : 50 NT$

Entrée gratuite pour les visiteurs handicapés et leur accompagnant.

Tours guidés 

– Gratuits : à 11h et 14h30 les week-end et jours fériés. Renseignez-vous à l’accueil du musée pour la disponibilité des places.

Possibilité d’utiliser gratuitement un audioguide (en Chinois, Anglais et Japonais).

2. La vallée thermale de Beitou ou “la vallée de l’enfer”

Situé au coeur de la région des sources chaudes au Nord de Taïwan, la vallée thermale de Beitou est une dépression formée pendant une éruption volcanique. Un petit lac d’eau sulfureuse et fumante s’est ensuite créé, lui donnant le surnom de “ vallée de l’enfer ” par les locaux. Ce hammam géant à l’odeur de souffre est chauffée à 90°C par la chaleur souterraine. Des vapeurs sulfureuses voletant au-dessus de ce lac forment un décor fantasmagorique.
La vallée thermale de Beitou est d’ailleurs le point le plus chaud du groupe de volcans Datun. Oubliez la bombe dans ce lac, le résultat ne serait pas beau à voir 😉

Pendant une certaine période, ce lac bouillonnant était ouvert au public pour leur permettre de cuire leurs oeufs. Insolite oui 🙂 Problème majeur : il y eut des personnes brûlées et des problèmes de contamination. Ce qui força le Conseil municipal de Taipei à fermer cette activité amusante et nourrissante.

Mais d’où vient toute cette eau chaude ?

D’une énorme chaudière souterraine… Non, on déconne. Ou presque puisque l’énorme chaudière, c’est la chaîne de volcans du parc yangmingshan. L’eau volcanique et acidifiée par les gaz, remontant à la surface, elle se mélange à l’eau pour former la source d’eau chaude.

Pour les curieux et les amateurs de cure thermale, allez profiter des bienfaits des  bains publics de Beitou ou de Xinbeitou. L’eau, d’une couleur verte, rappelle le sulfure vert ou plus poétiquement, le jade vert. Elle est riche en minéraux et en radium. Vous ne connaissez pas ces éléments chimiques ? Nous non plus. L’essentiel est de savoir que le sulfur vert a des vertus de guérison. Et puis, vous en ressortez aussi détendu(e) qu’une longue nouille dans un plat taïwanais.

Beitou vallée thermale

Instant culture :

Après une longue période de sédimentation, l’eau se cristallise sur le lit de roche du ruisseau Beitou. Ce minerai rare fut nommé hokutolite, la “Roche de Beitou”, par le Japonais Yohachiro Okamoto, alors technicien du gouvernement et passionné de minerai. Ce type de pierre est, par ailleurs, uniquement présent à Beitou et aux sources chaudes de Tamagawa à Senboku, au Japon. Quelques parties du ruisseau de Beitou ont été désignés “Réserve naturelle Hokutolite”, et sont interdites au public.

Infos pratiques

Ouvert de 9h à 17h, les week-ends et jours fériés.

Fermés le lundi, la veille et le jour du nouvel an lunaire.

3. Beitou Aboriginal Museum – Kegalan Culture Center

Et si vous en appreniez plus sur la vie des aborigènes de Taïwan et leur culture ?

Le musée aborigène de Beitou (凱達格蘭文物館 – Kǎidágélán Wénwùguǎn) est une belle introduction à ces peuples taïwanais. Découvrez-y les structures sociales, les traditions, l’architecture, et l’histoire des 14 tribus aborigènes de Taïwan.

Vêtements et parures sont exposés pour que les visiteurs puissent voir et différencier chaque design selon la culture et la religion de l’individu. Chaque tribu détenait un code vestimentaire bien précis, avec des couleurs et des motifs différents.

Vous en apprenez également plus sur les Kegalan, tribu vivant originairement à Beitou et dans la région alentour, il y a plus de 400 ans.

Surprise, on vous y explique aussi que les aborigènes de Taïwan sont des descendant des peuples austronésiens. Oui, oui, avant d’accoster à Taïwan, les premiers aborigènes provenaient, pour les plus proches, des Philippines ou de Micronésie. De grands navigateurs !

À Kegalan aboriginal museum, on vous montre aussi différents artéfacts historiques et culturels comme de l’art contemporain, des objets de la vie de tous les jours, des instruments de musique, et des accessoires (tels que perles d’ornement, dents d’animaux, et cornes qui représentent le statut d’un guerrier et d’un noble), mais aussi des articles religieux, spirituels, et à usage rituel.

Taïwan ayant également connu beaucoup de rebondissements géopolitiques, une exposition montre également la culture des premiers colons chinois et européens, mais aussi celle des Chinois d’ethnie Han, des Hollandais et des Espagnols.

La visite de ce musée n’est pas longue et vous permet de comprendre les peuples aborigènes taïwanais en profondeur.

Beitou Ketagalan Culture Center

Infos pratiques
Horaires : ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 17h. Fermé le lundi.
Adresse : N° 3-1, Zhongshan road, Beitou District, Taipei, 11243.

4. Les vieilles ruelles de Beitou

Ça vous dit de sortir un peu des rues principales et d’explorer l’ancien Beitou ? Pour cela, traversez trois ambiances différentes : osez grimper une volée de marches d’un vieil et étroit escalier, serpentez dans Wenquan road en direction du parc Linquan, ou errez dans le vieux quartier résidentiel.
Des résidences plus ou moins récentes, à l’architecture typique de la période post seconde guerre mondiale se dévoilent, parfois même englouties par la végétation. Ambiance jungle et rétro !

Ruelles Beitou
carte Beitou

5. Randonnée détente

Besoin d’exercice ? Préparez, chaussures, eau et pique-nique, vous allez suer 🙂
Terrain d’escalade, de VTT cross et de randonnée, tout est possible à qui sait trouver son chemin. Traversez les collines basses de Yangmingshan et rejoignez le quartier de Beitou pour une remise en forme dans une piscine naturelle.

La montagne de Beitou est un labyrinthe de chemin rocailleux, terreux et parfois pavé. Crapahutez tantôt jusqu’en haut du Battleship rock (en Français, la traduction serait le rocher du navire de guerre, mais ça fait tout de suite moins “hype” 😉 ), avec une belle vue sur Taipei, tantôt à travers la forêt dense de la colline.
Propice aux aventuriers en herbe, c’est une belle randonnée d’environ 3h de marche sur 10 km qui vous attends. On vous imagine avec des yeux ronds comme des billes, pas de bile, elle est relativement simple 😉

Où dormir à Beitou ?

La plupart des logements à Beitou sont des hôtels resorts plus ou moins luxueux et proposant des bains d’eau thermale. Pour les petits budgets, une seule auberge de jeunesse s’est installée à Beitou.

Auberge de jeunesse

On My Way – Taipei Hostel : créé par une bande de backpackers, passionnés de voyage, tout est pensé pour combler les désirs des voyageurs.

Émilie et Kévin avaient dormi dans l’hostel On My Way à Taitung, avant d’aller au festival des montgolfières. “ Le personnel était très fiable et a répondu à toutes nos questions (et on en avait plein dont certaines concernant le prêt de vélos pour explorer la ville). L’auberge de jeunesse était très propre et calme. Le petit-déjeuner nous a même été servi à 4h du matin, pour pouvoir nous rendre au festival le ventre plein !”

Hôtel avec source chaude privé

Gorgeous Hot Spring Resort : des bains à remous et des bains en source thermales privés sont à la disposition des clients de l’hôtel. Les chambres sont parfaitement calme et le personnel aux petits soins. Parfait pour se détendre après une journée harassante. L’hôtel vous propose aussi un spa ainsi qu’une liste des visites possibles à Beitou, mais aussi à Taipei.

Le mot de la rédaction
Beitou est un quartier très représentatif de Taïwan : un mélange culturel entre les aborigènes, la Chine et le Japon. Nous vous conseillons vraiment d’aller dans ce quartier tranquille, surtout en après-midi ou fin de journée pour profiter des bains chaud et discuter avec les locaux, même en temps de pluie. Proche du coeur de Taipei, on s’y sent pourtant à dix milles lieux, à goûter aux bons petits plats, à scruter la vallée de l’enfer et à crapahuter sur les pentes des monts de Yangmingshan.

Informations pratiques

Beitou est une ancienne ville thermale dont les activités sont liées à la détente et au bien-être. Retrouvez ici les informations utiles pour votre visite.

Où se trouve Beitou ?

En Chinois traditionnel

北投 – Běitóu

Météo à beitou

BEITOU METEO

Comment aller à Beitou ?

La manière la plus simple d’aller à Beitou est de prendre le métro. Prenez donc la ligne rouge direction Tamsui, et changez à Xinbeitou (R22). Montez ensuite dans le métro R22A, direction Beitou.

Où manger à Beitou ?

Pour bien vivre sa baignade en source chaude, il est conseillé de bien manger au moins 2h avant. Cela évite un possible malaise et donne de l’énergie à votre corps. Voici donc quelques adresses pour déguster des spécialités locales avant de profiter d’un bon bain aux propriétés thérapeutiques.

 

Des ramen à la taïwanaise :

Mankewu Taiwanese Style Ramen (滿客屋台式拉麵 – Mǎn kè wū táishì lāmiàn)

No. 110, Wenquan Road, Beitou District, Taipei City, Taïwan 112

 

Des nouilles au canard à la soupe médicinale chinoise :

Dāngguī yāshí zhì míng guī běitóu diàn (當歸鴨食至名歸北投店). Le nom est imprononçable pour les non-initiés, mais le plus important c’est qu’il soit bon 😉

Adresse : 32, Section 1, Zhongyang South Road, Beitou District

 

Un repas végétarien semi-gastronomique :

Su vegetarian Restaurant (SU蔬食餐廳 – Shū shí Cāntīng)

No. 228, Guangming Road, Beitou District, Taipei City, Taïwan 112

Pour en découvrir plus

Comment avez-vous trouvé cet article ?  

Laissez un commentaire

Politique de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site web et sur les services que nous proposons.